Libertin

Une libertine raconte ses rencontres

Je fais souvent des rencontres libertines, à chaque fois c’est une nouvelle expérience pour moi, je crois même que je peux écrire un livre sur mes rencontres coquines, je ne serais surement pas loin de faire un best-seller lol.

J’ai vécu de tas d’histoires de cul

Les beaux mecs bien sexy, j’en ai rencontré des tas : des français, des étranger, des jeunes, des matures, des mecs doux ou même des beaux blacks bien costauds. Quand je dis black je pense direct à Simon, un martiniquais sexy et très joueur avec qui on s’est pas mal amusé. On s’est rencontré chez Carrefour en faisant les courses, je cherchais un bon parfum et c’est sur lui que c’est tombé lol, il m’a aidé à faire mon choix. Il était très tendre et s’y connaissait vraiment en matière de parfum, j’ai trouvé ça mignon. Deux jour plus tard on avait déjà couché ensemble après une soirée nocturne très mouvante dans les plusieurs boites nuits, on s’est revu encore deux fois avant de mettre un terme à notre courte aventure purement sexuelle.


Quant à Ivon, lui c’était un vrai malade, un vrai obsédé sexuel, on s’est connu sur un site de cul, il n’arrêtait pas de m’écrire en me décrivant comment il allait s’y prendre pour me faire jouir lol. Tout ça a fini par m’exciter et on s’est calé dans la foulé un bon plan cul dans un motel. Sur une échelle de 10, je lui collerai sans hésiter un 10, ce mec est un baiseur incroyable, il m’a tellement fait jouir que rien qu’à penser à notre fameuse soirée, ben mon minou est déjà tout humide. Trop de prénoms se bousculent dans ma tête, je ne peux dommage parler de tout le monde, à chaque fois ça été une histoire de cul incroyable

Je resterai encore longtemps libertine

Il me reste encore des rencontres coquines à faire, j’adore cette vie libertine. Pour rien au monde je vais me caser et sacrifier mon plaisir pour un seul homme, je ne suis pas prête pour ça, ça arrivera peut-être un jour, mais pour l’instant, je suis plus attirée par des nouvelles expériences coquines

Laissez votre commentaire à propos de cet article